Fiche métier : Menuisier agenceur

Métier très demandé, le menuisier agenceur peut livrer un intérieur aménagé sur-mesure, grâce au travail du bois. Ce métier est accessible avec des formations diplômantes courtes.

Vendredi 24 Janvier 2020

menuisier agenceur agence interim rennes

Vous êtes peut-être inscrit en agence d’intérim à Rennes et vous avez vu des offres de mission de menuisier agenceur. Vous vous questionnez sur ce métier. Nous vous livrons quelques éléments de réponse.

Descriptif du métier

Spécialiste de l’aménagement intérieur, le menuiser-agenceur travaille le bois avant tout mais il doit être aussi capable d’utiliser de l'aluminium, du plastique et/ou des matériaux composites. Ce métier porte aussi d’autres noms : installateur de cuisines / de salles de bains, menuisier atelier et pose, menuisier d'agencement, ouvrier qualifié menuiseries et ameublement.

A l’aide des plans de l’habitation, il est capable de fabriquer sur mesure fenêtres, volets, portes, placards, parquets. Il conseille son client sur le bois le plus adapté (résistance, couleur, style). Il découpe les éléments et les ajuste, les ponce, les teinte et les pose dans la pièce de destination. Il peut aussi être amené à effectuer des travaux d’isolation intérieure ou extérieure.

Qualités professionnelles

Le menuisier d’agencement sait lire un plan. Il maîtrise la géométrie, le calcul, le dessin industriel et certains logiciels informatiques qui lui servent à concevoir du mobilier et des boiseries. Ses connaissances doivent dépasser le simple domaine de la menuiserie et s’étendre aux thématiques de l’étanchéité, de l’isolation, de l’électricité, de la pose de carrelage et de la plâtrerie.
Il doit être capable de se servir d’outils classiques (perceuse, scie sauteuse, visseuse) ou liés au travail du bois (rabot, ciseaux à bois), et aussi d’utiliser des machines à commande numérique. De la conception à la livraison, il associe sens de l'esthétique, créativité, innovation et technicité, tout en ayant en tête les normes et règles de sécurité en vigueur.

Habituellement, le menuisier-agenceur travaille dans son atelier, en solitaire. Une fois les éléments réalisés conformément au cahier des charges, il les livre et les assemble sur place. Il doit coordonner son intervention sur le chantier avec les autres corps de métiers.

Formation et rémunération

Pour exercer, il est recommandé d’avoir un diplôme. Après le brevet, on peut passer un CAP menuisier ou BEP bois et matériaux associés. Après le bac, les options sont nombreuses : il existe plusieurs bac pro (bois construction/ bâtiment / artisanat option ébénisterie), un bac technologique STI  « génie mécanique », option bois et matériaux associés, un BM menuisier de bâtiment, un BP menuisier, un MC parqueteur. Il existe aussi un BTS agencement de l'environnement architectural. Le salaire pour un débutant est de 1430 € bruts mensuels.

Carrière et débouchés

On commence souvent sa carrière comme ouvrier d’exécution. En passant des qualifications, on peut devenir ouvrier professionnel et ensuite compagnon professionnel. Le maître ouvrier, quant à lui, peut réaliser des tâches complexes et encadrer une équipe.

Le menuisier-agenceur peut se spécialiser (installation de cuisine) ou aller vers la décoration intérieure, ou encore devenir artisan à la tête de son entreprise.

Retour aux actualités