Handicap - La réforme de l'entreprise adaptée divise

Mi-juillet, l’engagement « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 » a été adopté par Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Vendredi 5 Octobre 2018

Employée en fauteuil roulant

Mi-juillet, l’engagement « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 » a été adopté par Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Alors que la réforme prévoit un objectif de 40.000 créations de postes dans le secteur adapté et une augmentation des aides publiques jusqu’à 500 M€, plusieurs acteurs du secteur s’inquiètent, notamment les plus petites structures. Explications.

Des fusions de subventions qui inquiètent

Actuellement, on dénombre 800 entreprises adaptées (EA) en France, dans lesquelles les travailleurs handicapés représentent au minimum 80% de l’effectif. Embauché sous un contrat classique, tout travailleur handicapé bénéficie de conditions de travail adaptées. Toutefois, pour compenser le différentiel de productivité, l’entreprise perçoit une subvention, appelée l’aide au poste. Dans le cadre de l’engagement « Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022 », l’aide au poste doit être fusionnée avec une autre, initialement destinée à investir dans du matériel.
Ce changement inquiète particulièrement l’Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh), car la subvention de matériel permet à 5% des EA de maintenir leur outil de production.

Une mixité qui fait débat et des CDD tremplins plébiscités

Avec la réforme, les EA pourrait également s’ouvrir davantage à un public non handicapé, avec un taux de mixité envisagé de 50%. Défendue par l’Union nationale des entreprises adaptées, cette mesure n’est pas du goût de l’Apajh qui craint que les plus petites structures, fragilisées par la diminution de l’aide au poste, ne parviennent pas à trouver les marchés suffisants pour survivre.
En revanche, la création de CDD tremplins, d’une durée de deux ans, est saluée à l’unanimité par les acteurs de l’entreprise adaptée. Elle permettrait aux travailleurs handicapés, actuellement au chômage, de retrouver un emploi.

Le groupe GERINTER est à votre écoute

Présent dans de nombreuses villes de Bretagne, le groupe GERINTER vous propose un large panel de mission de courte ou de longue durée dans tous les secteurs d’activité. Si vous êtes à la recherche d’une offre d’emploi sur Vannes, n’hésitez pas à venir nous rencontrer dans notre agence locale. Nos collaborateurs sont à votre disposition.

Retour aux actualités