Skip to main content
General

En Bretagne, les internats des lycées sont mis cet été à la disposition des saisonniers

By 17 août 2022novembre 12th, 2023No Comments

Notre agence intérim de Lamballe va vous parler aujourd’hui de deux internats de lycées inoccupés pendant l’été ont été mis à la disposition des travailleurs saisonniers par la région Bretagne. Ils ont été mis à disposition afin que les saisonniers puissent y loger pendant l’été et ainsi de pallier le déficit chronique de logements.

Une initiative originale de la région Bretagne pour loger les saisonniers

Les saisonniers interrogés apprécient le calme et le fait de bien dormir, voire de pouvoir faire une sieste dans le jardin. Très souvent équipés d’un simple sac de couchage et de quelques vêtements, les saisonniers hébergés dans des chambres d’internat, généralement prévues pour plusieurs personnes, ne manquent pas de place. Ainsi, au lycée Henri Avril de Lamballe dans les Côtes d’Armor, les travailleurs saisonniers de la coopérative d’agriculteurs du Grand Ouest (Cooperl) ont remplacé les élèves peu après leur départ.

Cette expérimentation originale lancée par la région Bretagne devrait permettre cet été de loger une partie des postulants aux 50 000 emplois saisonniers disponibles dans la région. En effet, beaucoup de candidats renoncent à postuler les emplois saisonniers faute de logements abordables en termes de prix, notamment sur le littoral.

Ainsi, les internats des lycées inoccupés l’été ont été mis à disposition des communes ou communautés de communes par la région Bretagne pour y loger des travailleurs saisonniers. À Lamballe et à Dinard en Ille-et-Vilaine, une centaine de personnes pourraient bénéficier de cet hébergement original.

Une expérience qui sera renouvelée et étendue si elle s’avère concluante

Fanny Chappé, la conseillère régionale déléguée au logement, précise qu’un internat n’est pas prévu à la base pour y loger des salariés et qu’il y a donc eu des points légaux et administratifs à régler. La Région a d’abord dû faire le point sur le patrimoine disponible et le rendre opérationnel.

Le lycée, la Cooperl et l’intercommunalité ont signé un accord tripartite permettant de fixer la participation financière de chacun et les conditions d’occupation des internats avec pour objectif de couvrir les coûts de fonctionnement des lieux. Mathieu Pecqueur, le délégué aux relations extérieures de la Cooperl, précise qu’il recrute 150 saisonniers l’été et que la question de l’hébergement est centrale.

Il s’agit d’une véritable opportunité pour les saisonniers qui peuvent à la fois décrocher un emploi et bénéficier d’un logement peu cher, souvent proche des lieux de travail dans la mesure où les lycées sont souvent situés en centre-ville.

Pour beaucoup de jeunes, sans permis ni voiture, cela permet de régler de facto le problème de la mobilité dans le monde du travail. Ainsi, les travailleurs de la Cooperl déboursent seulement 10 € par jour directement prélevés sur leur salaire pour bénéficier d’un logement et des services annexes (foyer, sanitaires, cafétéria). En contrepartie, ils doivent accepter de respecter quelques règles de vie commune comme l’interdiction d’alcool et de tabac à l’intérieur et d’inviter une personne extérieure.

La ville de Dinard a également décidé d’aider les professionnels de l’hôtellerie-restauration en mal de candidats faute de logements. En effet, à l’internat du lycée hôtelier Yvon-Bourges, environ 20 chambres ont été mises à disposition cet été. Cette expérimentation pourrait être renouvelée l’année prochaine et étendue à d’autres établissements si elle se montre concluante.