Les clés pour se loger quand on est intérimaire

Quand on n’est pas détenteur d’un CDI, la recherche de logements peut s’avérer difficile. Si vous êtes intérimaire, il existe toutefois des aides pour accéder à un logement.

Lundi 20 Janvier 2020

trouver logement interimaire gerinter

La recherche de logements peut vite devenir un parcours du combattant, lorsqu’on est intérimaire. Un statut qui dépend de missions courtes et souvent associé à une précarité financière. Inscrit dans une agence d’intérim à Vitré ? Nous vous livrons nos astuces pour trouver plus facilement un logement.

Défendre son dossier pour accéder à un logement

Que vous souhaitiez acheter ou louer un logement, vous serez confrontés à une personne ou un organisme qui vous demandera des garanties. D’autant plus, si vous êtes intérimaire.

Pour un achat, la banque veut connaître la solvabilité de l’acheteur, s’il épargne, combien il gagne, de combien il peut s’endetter mais aussi connaître sa situation professionnelle. Le dossier de prêt doit être très bien préparé. L’idée, c’est de rassurer les organismes bancaires. Pourquoi ne pas lister les éléments positifs sur votre métier et votre secteur d’activité? N’hésitez pas à leur montrer la régularité des offres de mission dans votre secteur.

Pour une location, on vous demandera très certainement des garants (des personnes qui se portent caution pour vous), ou des garanties pour se prémunir contre les impayés. Vous devrez faire face aux a priori des propriétaires inquiets. Encore une fois, préparez tous les documents nécessaires et votre argumentaire. Mettez en avant votre sérieux et votre fiabilité.

Le FASTT soutient les intérimaires dans leurs démarches

Le FASTT (Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire), financé par les entreprises de travail temporaire, propose aussi aux salariés intérimaires de les accompagner dans leur recherche de logement.

Ce fonds peut intervenir pour vous aider à mettre en valeur votre candidature (via le guide pratique gratuit intitulé « Louer un logement », ainsi que le kit de candidature FASTT). Il offre des garanties pour le propriétaire (attestation de garantie de paiement des loyers, gratuite et valable 3 ans) ou même aide à payer la caution (avance Locapass, jusqu’à 500 €) et les honoraires d’agences immobilières (subvention, à hauteur de 55 % des frais d’agence et plafonnée à 500 €).

L’accès aux aides du FASTT est conditionné : il faut absolument en faire la demande avant la signature de votre bail. Vous devez être actuellement en mission intérimaire et avoir réalisé minimum 600 heures de mission sur les 12 derniers mois.

Action Logement, un autre organisme pour vous aider

Vous avez aussi droit à d’autres aides. Parmi celles-ci, il existe la garantie Visale, une caution gratuite accordée au locataire par Action Logement, un organisme facilitant l’accès au logement des intérimaires et des salariés.

Par le biais de la garantie Visale, Action Logement prend en charge les impayés de loyer pour 36 mois maximum, ainsi que certaines dégradations immobilières. Cette garantie est ouverte à tous les jeunes de 18 à 30 ans et aux ménages logés par un organisme d’intermédiation locative (sauf ceux qui commencent un nouveau travail ou sont mutés).

Action Logement peut aussi proposer votre candidature pour différentes solutions d’hébergement (logement social, colocation, résidences temporaires), ou encore vous aider dans vos démarches (avance Loca-pass).

Lire aussi : 

Retour aux actualités