Aller au contenu principal
intelligence manager gerinter
  Partager

Être manager, ce n'est pas seulement progresser dans sa carrière pour des raisons d’expérience et/ou de compétences supérieures, il s’agit en effet d’être à la tête d’une équipe, mais surtout d’être un meneur et cela, ce n’est pas seulement une question d’intelligence ou de savoir-faire. Ainsi, ce que l’on attend d’un bon manager est en priorité de prendre soin de ses équipes et de consacrer son énergie à leur réussite. Expérimenté, vous avez choisi de postuler sur une offre de manager dans une agence intérim à Saint Brieuc. Cet article vous intéressera particulièrement : il détaille point par point ce qui définit le « bon » manager.

Un bon manager n’est pas forcément un expert surdoué 

Ayons en tête qu’un manager ne se définit pas par son niveau d’expertise technique. De fait, il n’est pas là pour effectuer les taches à la place des autres, mais pour soutenir et accompagner, recadrer parfois. Il doit éviter de se positionner sur un micro-management (contrôle étroit de chacune des activités de son subordonné), mais pouvoir déléguer en toute confiance, en accompagnant si besoin.

D’ailleurs, si un certain niveau d’intelligence est un prérequis, un QI élevé n’est en aucun cas la garantie d’exceller comme manager, comme le montrent les résultats d’une étude menée en 2017 aux Etats-Unis, qui souligne que le niveau de QI idéal d’un manager dépend de l’intelligence moyenne de son équipe.

L’intelligence « interpersonnelle », la plus grande qualité du manager

Un bon manager doit être cohérent avec lui-même et adhérer au poste qu’il occupe, notamment en ayant à cœur l’esprit d’équipe et l’épanouissement de ses collaborateurs. Il fait preuve d’intelligence interpersonnelle : 
•    il sait écouter, 
•    reconnaître les forces et les faiblesses de ses collaborateurs, 
•    encourager les autres à donner leur avis, 
•    valoriser et encourager pour garder la motivation de tous, 
•    célébrer les réussites collectives ou individuelles, 
•    viser l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle 
•    et aussi proposer des activités hors de l’entreprise. 
Ces savoir-être lui permettent d’assurer la cohésion, la motivation de l’équipe et de conserver l’estime et l’implication des collaborateurs.

Un bon manager agit comme un modèle inspirant

Le manager doit être un mentor, un guide, un conseiller qui fait preuve d’exemplarité. Le manager inspire ses collaborateurs par son comportement : il affiche son optimisme, sa sérénité en gérant ses émotions et son stress, il est à la fois ferme et rassurant lors de situations complexes, il prend les échecs ou les difficultés comme des occasions d’apprendre et de s’améliorer. 

En toutes situations, en réunion, en briefing, en face à face programmé ou improvisé, il communique clairement et simplement et n’hésite pas à reformuler pour vérifier qu’on l’a compris. 

Un bon manager se confronte aux problèmes et sait où il va

Si un manager performant doit s’assurer d’être juste quand il s’exprime ou prend une décision, il ne fait pas l’autruche face aux critiques ou aux situations de conflit. Il s’oblige à la concertation, en posant les faits, en parlant concrètement et en orientant ses questions pour trouver une solution au problème. Ensuite, il ne laisse pas ses équipes dans le flou mais sait trancher et prendre des décisions, même les plus difficiles.

Un bon manager se focalise sur l’équipe, moins sur les résultats

Attention, les résultats, contrairement à ce que beaucoup imaginent, ne doivent pas être l’unique priorité du manager, sinon il va mettre sous pression les équipes, qui vont se démotiver, se désinvestir et perdre en créativité. Ainsi, un bon manager donnera une vision globale et claire de l’entreprise, fixera des objectifs et rappellera les rôles de chacun. Il doit avant tout s'assurer que tous ses collaborateurs sont sur la même longueur d'onde et ont compris ce que l’on attend d'eux. 

Pour savoir où placer le curseur en termes d’objectifs, il peut s’aider de la méthode SMART, acronyme de Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini. En effet, l’ambition, c’est une chose mais il vaut mieux se concentrer sur la mise en place de bonnes pratiques et sur les conditions de la productivité de l’équipe.

Le manager n’oubliera pas non plus d’offrir à ses équipes, ses collaborateurs des occasions de se former à de nouvelles compétences, de progresser dans divers domaines.

Lire aussi : 

 Partager