Aller au contenu principal
Quimper
  Partager

À la recherche d’un emploi, vous vous demandez quel est l’état du marché de l’emploi sur le bassin quimpérois ? GERINTER, agence d’intérim en Bretagne, vous apporte ici des éléments de réponses à vos questions sur l’offre d’emploi à Quimper.

Taux de chômage sur le bassin quimpérois

Avec un taux de chômage au quatrième trimestre 2016 qui s’élève à 8,7% (en baisse de 0,4 point sur un an), Quimper se place en-dessous de la moyenne nationale (à 9,7%). En un an, le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucun emploi), qui représentent la moitié des inscrits à Pôle Emploi, a connu une baisse de 2,9%, à 6.116 en mars 2017. Sur douze mois cumulés, Quimper et ses environs a vu le nombre d’entrées à Pôle Emploi augmenter de 6%, à 13.086 et le nombre de sorties de Pôle Emploi croître de 10%, à 12.911. Sur le premier trimestre 2017, les entrées s’élèvent à 3.111 et les sorties à 3.246.

Les offres d’emploi sur Quimper

En cumul à douze mois jusqu’à mars 2017, 9.035 offres d’emploi ont été collectées par Pôle Emploi, soit une hausse de 31%. Dans le détail, les emplois de six mois et plus s’élèvent à 3.969 (+39,6% par rapport au cumul douze mois de 2016), les emplois d’un à six mois, à 4.286 (+22.6%) et les emplois occasionnels (moins d’un mois), à 780 (+40%). Ainsi, les emplois durables (+ de 6 mois) et temporaires (d’un à six mois) représentent respectivement 45 et 48% des offres collectées. La part de l’emploi occasionnel s’élève à 8%.

Le marché de l’emploi quimpérois

D’avril 2016 à mars 2017, les DPAE (Déclarations Préalables d’Embauche) s’élèvent à 109.036 (-1,1%) et à 44.591 hors intérim (+5,2%). Dans le détail, les DPAE d’emplois durables (7% des DPAE totales) sont en hausse de 9%, celles des emplois temporaires (6% des DPAE totales) baissent de 5% et celles des emplois occasionnels (poids de 28%) augmentent de 7%. Les contrats intérimaires pèsent pour 59% des DPAE et sont en baisse de 5%. Concernant le secteur, les plus fortes hausses de l’emploi salarié s’observent dans l’intérim (+13% sur un an), le tertiaire (+2,1%) et l’hébergement/restauration (+2,6%).

Lire aussi :

 Partager