Aller au contenu principal
risque froid travail interim gerinter
  Partager

Vous venez de trouver une première mission en intérim à Rennes et celle-ci vous expose à des températures négatives de façon occasionnelle. Voici tout ce que vous devez savoir sur les conditions de travail dans le froid : risques, législation et bonnes pratiques.

Les risques liés au froid dans un contexte professionnel

De nombreux professionnels sont exposés au froid de manière régulière (entrepôts frigorifiques, chambres froides…) ou occasionnelle (artisans du BTP, agents d’exploitation en extérieur, saisonniers à la montagne ou dans des parcs d’attraction…).
Si travailler dans un environnement froid a souvent un impact sur la santé, cela peut également accroître les risques d’accidents du travail en raison d’une baisse de la vigilance mentale ou d’une fatigue accrue.

Le froid est responsable de nombreux désagréments sur la santé (engourdissements, gelures, troubles musculosquelettiques…) et l’exposition prolongée à des températures négatives peut entraîner un risque d’hypothermie. Cela arrive lorsque l’individu n’arrive plus à réguler sa température interne.

Les professionnels de santé distinguent 3 niveaux d’hypothermie : lorsque la température interne d’un individu se situe en-dessous de 35°C, on parle officiellement d’hypothermie ; lorsque la température descend en-dessous de 32°C, on parle d’hypothermie sévère et la personne est inconsciente ; lorsque la température du corps atteint 28°C ou moins, l’hypothermie est considérée comme grave et le risque de mortalité est réel.

Autre conséquence liée au travail dans le froid : l’augmentation du risque d’accident cardiaque et l’aggravation des pathologies chroniques. Lorsque le corps est confronté au froid, il a en effet besoin de plus d’énergie pour maintenir une température normale. Etant plus sollicité, il devient vulnérable.

Exposition au froid : quelles règles pour les entreprises ?

Les entreprises sont légalement tenues de respecter certaines obligations pour limiter les risques liés au froid chez leurs salariés.
L’article L4121-2 du Code du Travail impose ainsi aux entreprises d’évaluer les risques qui ne peuvent être évités afin de pouvoir déterminer des actions préventives, d’adapter le travail à la personne en proposant un poste de travail, des équipements (gants, chaussures antidérapantes…) et des méthodes qui réduisent les efforts mais aussi de délivrer des instructions appropriées aux travailleurs.

Un Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP) doit également être élaboré et mis à jour régulièrement. Ce document permet de recenser les risques existants et les manières de les réduire ou de les supprimer.
Parmi les aménagements possibles favorisant la protection des salariés, on peut citer : la mise à disposition d’un local chauffé, l’affichage d’une signalétique spécifique, l’adaptation des horaires, la planification des activités extérieures en fonction de la météo.

Quelques conseils pour les salariés

Si vous êtes exposé à des températures froides dans le cadre de votre travail, voici quelques conseils à appliquer pour ne pas pâtir des températures et conserver une dextérité optimale. La superposition des couches de vêtements est le meilleur moyen pour ne pas souffrir du froid car cela isole mieux la température corporelle.

Il est par ailleurs plus simple d’ajuster le nombre de couches de vêtements à porter si jamais la température évolue dans la journée. Si les matières naturelles, plus respirantes, sont à privilégier, la matière polaire reste imbattable d’un point de vue isolant.

Les extrémités du corps (tête, mains et pieds) doivent absolument être protégées du froid car c’est par elles que s’évacue principalement la chaleur corporelle. Certains accessoires sont donc à privilégier : bonnet, cache-oreilles, chaussures doublées, gants, chaussettes doublées…

Une bonne alimentation et une bonne hydratation sont enfin nécessaires pour compenser le surcroît d’énergie nécessaire lorsque l’on travaille dans le froid. Boissons et collations chaudes sont idéales pour se remettre d’aplomb au cours de la journée.

Lire aussi : 

 

 Partager