Skip to main content
General

Avancée du congé paternité : ce qu’il faut savoir

By 12 août 2021novembre 12th, 2023No Comments

Le congé paternité a récemment été réformé afin de permettre aux pères de s’investir davantage dans les premiers jours de la vie de leur enfant. Désormais doublée, la durée dudit congé s’accompagne d’autres changements importants. Notre agence intérim à Vitré fait le point pour vous aider à mieux comprendre.

Congé paternité : les pères peuvent rester un mois auprès de leur nouveau-né

Le congé paternité a été officiellement allongé le jeudi 1er juillet dernier. En effet, il est passé à 28 jours, dont une semaine obligatoire. Votée dans le budget de la Sécurité Sociale, cette réforme était attendue depuis longtemps. Grce à elle, les papas vont pouvoir davantage s’investir dans leur parentalité et leur vie familiale. Mais que faut-il retenir dans les grandes lignes ?

28 jours de congés au lieu de 14 pour tous les salariés

La durée du congé paternité était de 14 jours. Elle est maintenant de 28 jours pour tous les salariés, qu’ils soient en CDI, en CDD, travailleurs intérimaires, etc.

Une période obligatoire et une période facultative

Le nouveau congé paternité comporte une période obligatoire de 7 jours (3 jours du congé de naissance et 4 jours calendaires) et une période facultative de 21 jours, la dernière pouvant s’étendre jusqu’à 28 jours en cas de naissances multiples. La période facultative est indemnisée par l’Assurance Maladie.

Le congé paternité est fractionnable 

Le congé est à prendre dans les 4 mois suivant la naissance du ou des enfants. Il est fractionnable et s’applique pour les pères d’enfants nés avant le 1er juillet 2021, mais dont la naissance était prévue après cette date.

L’indemnisation demeure inchangée 

Tandis que les 3 jours de congé de naissance sont toujours à la charge de l’employeur et que les jours restants sont indemnisés par la Sécurité sociale, le niveau de rémunération reste inchangé. Cependant, certaines conventions permettent des dispositions plus favorables voire le maintien total du salaire du père lors de ses congés.

Le montant de l’indemnité est calculé sur la base des 3 derniers bulletins de salaire connus avant la date du congé paternité, dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité Sociale de l’année en cours, qui est de 3 428 €. Un taux forfaitaire de 21 % est ensuite retiré du salaire. Le montant de l’indemnisation ne peut être inférieur à 9,66 € par jour, ou supérieur à 89,03 € par jour.

Le salarié doit prévenir son employeur

Le salarié doit informer son employeur de sa volonté de prendre un congé paternité. Il l’avertira de la date prévisionnelle de l’accouchement de sa compagne au moins un mois à l’avance.

Lire aussi :