Skip to main content
General

CDI étudiant : tout ce que vous devez savoir

By 23 juin 2023novembre 12th, 2023No Comments

Chaque année, de nombreux étudiants entreprennent la recherche d’un emploi afin de subvenir à leurs besoins pendant leurs études. Tant pour les étudiants à la recherche d’un contrat de travail que pour les employeurs, il est essentiel d’être informé des conditions légales régissant les contrats de travail étudiants. Pour vous aider, nous avons rédigé ce guide afin que vous puissiez tout savoir ce qu’il y a de plus important sur le CDI étudiant.

Si vous êtes une entreprise basée en Bretagne et cherchez à recruter des étudiants, nous vous invitons à contacter l’une de nos agences d’emploi. Nos conseillers expérimentés vous aideront à comprendre vos options et à choisir le type de contrat le mieux adapté à vos besoins d’embauche.

Qu’est-ce que le CDI étudiant ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de contrat spécifiquement dédié aux étudiants. Alors, pourquoi trouve-t-on tant d’annonces mentionnant un « contrat étudiant » ? En réalité, ces entreprises recherchent des candidats étudiants pour leur proposer un contrat de travail classique (CDI, CDD, intérim, etc.) adapté à leurs horaires et contraintes scolaires.

Voici les différents types de contrats de travail utilisés pour l’embauche d’étudiants :

  1. Le contrat à durée indéterminée (CDI) : ce type de contrat convient davantage aux étudiants qui souhaitent travailler tout au long de leurs études. Il n’a pas de date de fin déterminée et engage donc l’étudiant à travailler en parallèle de ses études. Pour y mettre fin, les seuls motifs valables sont le licenciement, la démission ou la rupture conventionnelle.
  2. Le contrat à durée déterminée (CDD) : ce contrat est plus adapté à ceux qui veulent occuper un emploi de manière ponctuelle, pendant les vacances scolaires ou les week-ends par exemple. Ces contrats sont généralement de courte durée et leur terme est fixé à l’avance. Une rupture anticipée du CDD n’est possible que dans certains cas, tels qu’une faute grave de l’une des parties, l’inaptitude du salarié, un accord entre les parties, le passage de l’étudiant salarié à un CDI ou en cas de force majeure.
  3. Le contrat intérimaire : lorsqu’un salarié signe un contrat de travail intérimaire, il est recruté et rémunéré par une entreprise de travail temporaire (ETT). Cette entreprise met le candidat à disposition d’une autre entreprise pour une durée limitée ou dans le cadre d’une mission précise et définie.
  4. Le contrat de vendanges : ce contrat de travail saisonnier ne peut excéder une durée d’un mois. L’étudiant peut conclure plusieurs contrats successifs, sans toutefois dépasser deux mois par an.

Quelles entreprises peuvent embaucher un étudiant en CDI ?

Toutes les entreprises ont la possibilité d’embaucher un étudiant en CDI, puisque c’est exactement le même contrat qu’un CDI classique. Cependant, ce type de contrat à durée indéterminée vise principalement à établir une collaboration durable entre les deux parties. Si votre entreprise a un besoin ponctuel de personnel lié à une croissance temporaire de ses activités, vous devriez plutôt privilégier un CDD pour recruter un étudiant.

Les avantages d’embaucher un étudiant pour les entreprises

Embaucher un étudiant peut présenter plusieurs avantages significatifs pour votre entreprise :

  • Flexibilité en cas de pic d’activité : L’embauche d’un étudiant en contrat à durée indéterminée permet à l’entreprise de faire face à des périodes d’activité accrue de manière temporaire.
  • Remplacement de salariés absents : Que ce soit pour un remplacement définitif ou temporaire, un étudiant peut combler les absences de salariés de l’entreprise.
  • Réductions des cotisations patronales : Certains dispositifs permettent aux entreprises de bénéficier de réductions sur les cotisations patronales en embauchant des étudiants.
  • Aide à l’embauche dans le cadre de l’alternance : L’embauche d’un étudiant peut être accompagnée d’aides et d’incitations spécifiques lorsque l’entreprise propose un contrat en alternance.
  • Exonération de certaines cotisations sociales : Dans certains cas, comme le contrat de vendanges, les entreprises peuvent bénéficier d’une exonération de certaines cotisations sociales.

Il est important pour votre entreprise d’évaluer ses besoins spécifiques et de choisir le type de contrat qui correspond le mieux à sa situation, en tenant compte des avantages et des obligations liés à chaque forme d’embauche.

Comment embaucher un candidat en CDI étudiant ?

Pour embaucher un étudiant en CDI, il faut conclure un contrat de travail complet, en accord avec législation en vigueur. Ce contrat doit être rédigé par un juriste ayant une solide connaissance du droit du travail. Si les aspects administratifs ne sont pas votre point fort, il est préférable de confier certaines tches juridiques à des experts.

Les éléments à inclure dans le CDI d’un étudiant

Afin que le contrat de travail étudiant soit légalement valide, certaines informations doivent impérativement y figurer :

  • L’identité et les adresses des parties.
  • La durée de travail.
  • Le lieu de travail.
  • La durée de la période d’essai.
  • La fonction professionnelle.
  • La rémunération (salaires + primes).
  • Les congés payés.

Ces mentions essentielles garantissent la clarté des droits et des obligations de chaque partie, et fournissent une base juridique solide pour le contrat de travail étudiant.

Comment mettre fin à un CDI étudiant ?

La rupture d’un CDI étudiant se fait de la même manière que celle d’un CDI classique. Étant donné qu’il n’a pas de date de fin prédéterminée, la cessation du contrat de travail peut être initiée par l’une des parties, en se basant sur l’une des raisons suivantes :

  • Licenciement ;
  •  

    Démission ;

  • Rupture conventionnelle.

Cette rupture du CDI étudiant peut survenir à tout moment, y compris pendant la période d’essai.

Les risques de requalification à temps complet pour un CDI étudiant ?

Un CDI étudiant est généralement un contrat à temps partiel qui permet aux étudiants de combiner leurs études avec un emploi. Cependant, il existe des situations où un CDI étudiant à temps partiel peut être considéré comme un contrat à temps plein. En fait, aucun document spécifique n’est nécessaire pour qu’un CDI étudiant soit considéré comme à temps plein.

Si un CDI à temps partiel n’a pas été confirmé par écrit, le salarié peut demander au conseil de prud’hommes de requalifier le contrat. Il est donc essentiel de formuler et de documenter clairement les modalités de travail dans le contrat afin d’éviter tout risque de requalification en contrat à temps plein.

En conclusion, l’embauche d’un étudiant en CDI présente de nombreux avantages, notamment en termes de flexibilité Cependant, il est important de rappeler que chaque situation est unique et que le type de contrat le mieux adapté dépend des besoins spécifiques votre entreprise à un moment précis.

Si vous êtes une entreprise en Bretagne, n’hésitez pas à contacter nos agences d’emploi pour obtenir un accompagnement personnalisé dans vos processus d’embauche. Nos conseillers sauront vous guider et vous aider à choisir le meilleur type de contrat pour votre entreprise et le candidat.

À lire aussi :