Skip to main content
General

Les 10 profils les plus convoités par les entreprises en 2023

By 16 février 2023novembre 12th, 2023No Comments

L’année 2023 s’annonce très prometteuse pour certains profils du secteur tertiaire très convoités par les entreprises. Notre réseau d’agences d’emploi en Bretagne vous présente dans cet article les 10 profils les plus recherchés pour cette année.

Les métiers de la comptabilité ont la cote

Force est de constater que parmi les 10 métiers les plus convoités figurent quatre postes liés au service comptabilité. 

Comptable général

Véritable adjoint du directeur comptable, le comptable général :

  • Supervise la comptabilité clients, fournisseurs et la trésorerie,
  • Contrôle les opérations passées dans les livres comptables,
  • Réalise les opérations de clôture pour l’établissement des comptes annuels (bilan et compte de résultats),
  • Vérifie les opérations des banques.

Sa rémunération médiane est de 40 000 € annuels.

Comptable clients

Le comptable clients gère l’ensemble des opérations comptables concernant chaque client : facturation, suivi des encours, recouvrement, impayés etc.

Le salaire médian d’un comptable clients est de 30 000 € annuels.

Trésorier

Le trésorier travaille en étroite collaboration avec le service comptable, le contrôle de gestion et le Directeur Administratif et Financier. Il est chargé de gérer :

  • La trésorerie de l’entreprise au quotidien, 
  • Les prévisions de trésorerie,
  • Les opérations de financement,
  • Les relations avec les établissements bancaires.

Le salaire médian d’un trésorier est de 55 000 € annuels.

Contrôleur de gestion

Le travail du contrôleur de gestion consiste à analyser les performances et les méthodes de l’entreprise. Son intervention permet d’aider les dirigeants à prendre des décisions éclairées et à optimiser la gestion des ressources de l’entreprise. 

Sa rémunération médiane est de 55 000 € annuels.

Les autres métiers du secteur tertiaire qui ne sont pas en reste

Gestionnaire Administration des Ventes (ADV)

Responsable du flux de ventes des commandes jusqu’à la facturation, dont d’éventuels problèmes financiers et logistiques, le gestionnaire ADV sait traiter un gros afflux de commandes et rattraper les retards. 
Il perçoit un salaire médian de 30 000 € annuels.

Responsable rémunérations et avantages sociaux

Appelé également Compensation & Benefits Manager, ce professionnel des benchmarks et études sur les rémunérations devient vite indispensable dès lors qu’une entreprise atteint une centaine de salariés. Son travail permet de connaître les pratiques des concurrents sur les rémunérations et avantages attribués aux salariés et d’attirer et conserver les talents au sein de l’entreprise grce à des conditions compétitives.

Sa rémunération annuelle médiane est de 75 000 €.

Directeur de la croissance (Growth Manager)

Le Directeur de la croissance étudie le trafic des sites internet et choisit les canaux et la stratégie (SEO, SEA, email marketing etc.) pour augmenter le nombre de prospects et générer davantage de ventes.  

Son salaire médian est de 55 000 € annuels.

Développeur

Les besoins digitaux ne cessent de croître, entre les programmes et les applications informatiques à constamment adapter et les sites web qu’il faut animer, et les développeurs sont très recherchés.

Le salaire médian d’un développeur est actuellement de 50 000 € annuels.

Chef de bureau

Aussi appelé Office Manager, il doit être aussi polyvalent qu’un assistant de direction, mais au service de toute l’entreprise. Véritable coordinateur administratif de l’entreprise, il sait hiérarchiser les priorités et permet aux responsables de gagner un temps précieux. 

Il touche un salaire médian de 30 000 € annuels.

Juriste RGPD et contrats

Avec le renforcement de la réglementation RGPD, les entreprises ont besoin de juristes compétents dans ce domaine. Les juristes contrats ayant cette compétence, très convoités actuellement, perçoivent une rémunération médiane de 60 000 € annuels.

Vous cherchez du travail en Bretagne ? Contactez une de nos agences d’emploi !

À lire aussi :