Skip to main content
General

Les questions du recruteur liées à la logistique qui peuvent influer sur l’embauche

By 1 juillet 2021novembre 12th, 2023No Comments

Certaines questions des recruteurs n’ont rien à voir avec les compétences, notamment celles ayant trait à la logistique. Elles seront souvent déterminantes pour choisir entre deux candidats. Votre agence d’intérim à Vitré fait le point.

La question relative à la distance entre l’habitation et l’entreprise

Les employeurs sont nombreux à savoir que certains candidats privilégient des emplois situés près de chez eux grce aux applications de recherches d’emploi géolocalisées. Le risque pour l’entreprise est que le candidat une fois en poste continue de chercher et trouve un autre poste au bout de quelques mois plus près de chez lui. Il y a donc un enjeu stratégique pour les entreprises.

Si le sujet est évoqué, le candidat doit montrer qu’il a bien mesuré les enjeux pratiques pour lui et faire état de sa motivation à intégrer l’entreprise.

La question relative à la mobilité

Lorsque le poste nécessite que le candidat déménage, les entreprises privilégieront les candidats qui auront déjà envisagé les aspects pratiques de la prise de poste. Il est indispensable que le candidat se pose ces questions légitimes, notamment en famille, avant de se présenter à l’entretien. Si le conjoint ne travaille pas ou s’il pourrait trouver facilement un emploi dans la nouvelle région ou encore si le projet entraine l’adhésion de toute la famille sont des éléments qui vont rassurer le recruteur.

La question relative à la disponibilité

Le recruteur peut à un moment de l’entretien s’interroger sur les modalités pratiques de la prise de poste. C’est en général positif lorsque celui-ci évoque une éventuelle clause de non-concurrence ou la durée d’un préavis. Les questions organisationnelles peuvent soulever des questions juridiques, notamment pour les commerciaux. 

Il faut avertir le recruteur de la présence d’éventuelles clauses qui pourraient être limitatives et ne pas promettre de violer une clause de confidentialité ou de non-concurrence. Ce serait mal perçu.

La question relative à la garde des enfants

Même si le recruteur doit limiter les questions trop personnelles en entretien, la question de la garde des enfants peut être posée ouvertement. Dans ce cas, il est possible de lui demander de préciser ses craintes afin de le rassurer sur la manière dont cela sera géré.

Parfois, la question n’est pas posée directement. Ainsi, certains recruteurs peuvent évoquer la flexibilité des horaires ou la mobilité liée au poste ou encore parler de leurs enfants et de leurs problèmes de logistique familiale. Le candidat peut saisir la perche et préciser que ses enfants sont grands ou qu’il a une bonne organisation et que sa disponibilité et sa motivation sont importantes.

La question relative aux vacances

Bien que moins fondamentale, la question des congés a son importance. Même si les candidats ne sont pas censés prendre de vacances la première année, il arrive que la question se pose lors d’un recrutement au printemps. Le recruteur et l’employeur devront être informés des éventuelles réservations de vacances et si le candidat envisage des congés immédiatement après la prise de poste. Cela peut également être un problème pour l’entreprise. 

Si un candidat peut annuler ses vacances pour prendre le nouveau poste, il doit le signaler. Il faut absolument éviter de débuter une collaboration avec des tensions inutiles.

Lire aussi :