Skip to main content
General

Maçon VRD, un métier exigeant qui demande de la polyvalence !

By 6 juillet 2021novembre 12th, 2023No Comments

Le maçon VRD (Voirie et Réseaux Divers) travaille dans le cadre de la création et de la réparation de la voirie et des réseaux. Votre agence d’intérim à Saint-Malo vous parle de ce métier où on ne chôme pas.

Le rôle du maçon VRD

Le maçon VRD peut être amené à travailler sur l’ensemble du réseau routier, cyclable et ferré mais aussi sur les parkings et sur toutes les infrastructures ayant un réseau de communication comme les écoles, les stades, les aéroports, les ports, etc.
Son rôle est de participer à la création ou à la réhabilitation de tous les éléments de voirie de l’espace public comme les trottoirs, les caniveaux, la chaussée, le mobilier urbain, les rambardes ou les ponts.

Parmi ses fonctions, on peut mentionner la pose des revêtements routiers, la mise en place du réseau d’évacuation des eaux de pluie, la création de tranchées et de réservations pour les canalisations d’eau, d’électricité ou de gaz et pour les réseaux de télécommunications.

Les structures de transports ne sont pas ses seules prérogatives, il peut intervenir également sur l’aménagement du cadre de vie. Il peut le cas échéant être amené à prendre le volant d’un engin de chantier. Le maçon VRD intervient en équipe sous la responsabilité d’un chef d’équipe et d’un chef de chantier pour diverses missions :

  • La réalisation du terrassement et des fondations ;
  • La mise en œuvre des différentes strates du revêtement routier ;
  • La pose et la dépose des éléments de voiries comme les dalles, les pavés, le mobilier urbain, etc. ;
  • La pose des repères pour la construction des ouvrages ;
  • La sécurisation du chantier (balisage, signalisation, déviations, etc.).

Les compétences et les qualifications requises pour exercer le métier de maçon VRD

Le maçon VRD est amené à utiliser de nombreux outils mécanisés qui sont légion dans le secteur du BTP comme les compacteurs ou les pelles hydrauliques. Il doit donc être polyvalent et pouvoir combiner un savoir-faire de maçonnage, l’utilisation d’outils mécanisés et la lecture de plans et de traçages. 

Ainsi, dans son travail quotidien, il lui est nécessaire de maîtriser les outils de terrassement comme le marteau-piqueur ou la mini-pelleteuse mais également le maniement de tous les outils plus traditionnels comme la pelle, la pioche, la bétonnière, les cordeaux et la bombe pour les traçages. De même, il peut être amené à conduire ou à guider (voix, sifflet ou gestes conventionnels) des engins de travaux publics.

Parmi les qualités humaines du maçon VRD, citons la prudence pour lui-même et les autres, l’esprit d’équipe et d’initiative et une excellente capacité physique. Même si ce métier est a priori accessible sans diplôme, il est préférable dans le cadre d’un plan de carrière d’avoir au moins un CAP. 

Voici la liste des diplômes ouvrant à cette profession :

  • Certificat de qualification en formation continue ;
  • CAP de maçon VRD ;
  • CAP de constructeur (routes ou ouvrages d’art) ;
  • BEP Travaux publics ;
  • Bac professionnel Travaux publics.

Le Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) peut également être demandé.

Lire aussi :